Cybercriminalité : analyser la valeur des données et mieux se défendre

Toute politique de conservation ou de sécurité doit partir d’une analyse de la valeur des données. C’est ce qui nous a été démontré dans une conférence donnée au Musée des Transmisions de Rennes sur la cybercriminalité.

J’ai assisté hier soir à la conférence organisée par le CIDAN* « Réseaux et systèmes d’information dans les entreprises, les administrations et les collectivités : quelles menaces, quelles parades » par le capitaine Yohan Dubanchet, professeur à l’école des Transmissions de Rennes.

L’exposé, clair et synthétique, a permis aux participants d’être sensibilisés aux menaces qui pèsent sur nos systèmes d’information et d’être informés des principaux outils de prévention à mettre en œuvre. Car l’enjeu est de taille : les réseaux et systèmes d’information sont devenus les centres nerveux de nos sociétés.

Après avoir montrer la difficulté d’identifier les menaces et nous avoir fait réfléchir sur les risques liés au cloud computing, le capitaine Dubanchet a conclu son intervention en rappelant que « les données sont le cœur du système : c’est à l’organisme (entreprise, institution) qu’il revient d’en déterminer la valeur pour que la technique puisse les sanctuariser ». Ce principe est absolument fondamental : l’analyse de la valeur des informations, de leur criticité, de leur sensibilité doit être au cœur de toute réflexion touchant au système d’information (externalisation de l’hébergement, choix des système de sécurité, dématérialisation) car nous sommes à la croisée des chemins : la technique ne pourra pas tout devant les nouvelles menaces et l’inflation documentaire. Rationalisons  notre  production documentaire (coupons le robinet : voir mon précédent article sur les usages), identifions les documents vitaux, réapproprions nous les bonnes pratiques. : alors une politique de sécurité responsable pourra être mise en œuvre. Ne croyez-vous pas ?

*Le CIDAN est l’association Civisme Défense Armée Nation, www.cidan.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*